Quelle assurance habitation pour un logement vacant ?

« Vacant » signifie que personne ne vit dans la maison pendant une période déterminée. Ce point revêt une grande importance en matière d’assurance habitation pour un logement vacant. Toutefois, chaque assureur se distingue des autres par leur offre. Leur interprétation de la durée pendant laquelle un bâtiment vide doit être considéré comme vacant divergent, tout comme leur service. Mais a-t-on besoin de ce type de couverture ? Comment y adhère-t-on ?

Quels sont les différents cas de figure d’une habitation vacante ?

Les raisons pour qu’une habitation soit considérée comme inoccupée sont nombreuses. Il se peut que ce soit un héritage, mis en vente, en cours de rénovations, une maison secondaire, une expatriation, une vacances saisonnières.

La plupart des compagnies d’assurance définissent une maison inoccupée comme étant un domicile dont les propriétaires ont déménagé. Il est possible qu’ils n’ont plus la volonté d’y retourner. C’est le cas, par exemple, lorsque des personnes quittent leur bien parce qu’elles en ont acheté un autre. L’appartement précédent alors est désormais vide.

Le terme « vacant » possède une interprétation différente. Ipso facto, le propriétaire a l’intention de revenir dans sa résidence à un moment donné. On entend dans ce cas parler de « logement temporairement inhabité ».

Pourquoi signer un contrat d’assurance habitation pour un logement vide ?

L’assurance habitation pour un logement vacant couvre un domicile temporairement inhabité ou vide. Malgré son état, celui-ci peut être sinistré ou cambriolé. Une maison inoccupée peut également être squattée. En cas d’accident, le propriétaire pourrait avoir une part de responsabilité. La couverture prévoit l’indemnisation du souscripteur et des tierces victimes.

Plusieurs compagnies d’assurance proposent une garantie pour les logements vacants. Le problème consiste à trouver une proposition qui offre les meilleurs tarifs. Personne ne veut payer des sommes importantes pour une maison vide. Cependant, elle a besoin d’une couverture d’assurance adéquate.

La réglementation française en matière d’assurance indique que si un logement est inoccupé et non entretenu pendant plus de 60 jours, ou bien 90 jours cumulés dans l’année, il sera classé comme vacant. En tant que telle, la couverture d’assurance peut ne pas être en vigueur.

Même si vous avez un agent de sécurité, la compagnie d’assurance peut garantir le domicile, car il n’est pas occupé par le locataire ou le propriétaire.

Comment choisir la bonne formule ?

Tout d’abord, vous devez comparer les devis des différents professionnels. Demandez à votre compagnie d’assurance habitation actuelle si elle propose des extensions pour une habitation vacante dans votre contrat.

Si vous souscrivez pour la première fois, confrontez le prix d’au moins trois assurances habitation vacantes. Décidez ensuite suivant le coût, la réputation de la compagnie, la couverture offerte et les contextes de garanties l’assurance habitation pour un logement vacant qui vous convient.

Si votre logement est présenté comme étant une résidence secondaire et que vous ne l’occupez que pendant une courte période, la souscription d’une assurance dédiée aux résidences secondaires conviendrait peut-être mieux.

L’achat d’une assurance en toute quiétude!
L’achat d’une assurance habitation